Les délices de Kaputt..

  • lepirelon

Bienvenue dans les années 50 !.. Bienvenue au retour des roucoulades de Luis Mariano, d'André Claveau ou des Platters, des Boum, badaboum ! des Peter Sisters et du Cha,cha,cha ! endiablé de Dario Moreno. Toute une époque !.. Celle de la 4° République.. En choisissant d'élire une Assemblée sans majorité claire et en la partageant en trois fractions antagonistes, les Français ont choisi de la morceler au risque de créer une Chambre ingouvernable où les alliances se feront et se déferont au jour le jour sur chaque texte ou proposition de loi. Les délices de Kaputt ?.. Bref, ce serait le retour du "régime des partis" que De Gaulle avait voulu supprimer en instituant la Constitution de la 5° République et le scrutin majoritaire. 

 

Ce qui se profile avec son lot de négociations, de compromissions, de débauchages, voire de trahisons, pourrait ne provoquer que l'inverse de l'effet recherché: détourner un peu plus les Français du monde politique et surtout les encourager à soutenir les partis populistes démagogues. Ceux déjà à l'oeuvre qui promettent le Père Noël en juillet et la semaine des quatre jeudis toute l'année. Le chant des Sirènes avant l'échouage ?..

 

Alors, à qui la faute ? D'abord à l'ancienne majorité qui n'a pas su faire campagne sur ses réussites (Crise du Covid maîtrisée, généreux plan de soutien financier avec le "Quoi qu'il en coûte", chômage en nette baisse, doublement des places en apprentissage, blocage des prix des carburants, du gaz et de l'électricité, hausse du Smic et primes salariales, chèques alimentation etc..). Tout cela passé sous silence par ses détracteurs qui n'ont fait que pointer certains échecs. Inévitablement. Sans parler des procès d'intention assénés avec la plus criante mauvaise foi. Ainsi celui sur la TVA . .

Certains diront que c'était de bonne guerre. Pendant ce temps, le chef de l'Etat tentait d'arrêter une vraie guerre, tout à son rôle de président de l'Union européenne et ayant donc la tête ailleurs . Etait-ce trop pour un seul homme ?..

 

En tous cas, parmi tous ses soucis, il en a un de moins: il n'aura pas à gérer une cohabitation avec un premier ministre hostile. Car, malgré un réel succès, Jean-Luc Mélenchon a perdu son pari. D'ailleurs, s'il l'a fait croire, y a t-il jamais cru ?.. En avait-il réellement envie ?.. On peut en douter. .

A l'instar de Jean-Marie Le Pen, son véritable désir secret n'est-il pas de faire "turbuler le système" sans vouloir en assumer les responsabilités ? Une certaine forme de dilettantisme l'y pousserait, se contentant de jouir de ses formules à l'emporte-pièce toujours servies par sa gouaille narcissique. .

 

A l'autre bout de l'omelette, la daronne du Ramassis national obtient un succès inespéré. Sans se fatiguer. Partie avec huit députés, elle revient avec un groupe de 85 ou 90 affidés. C'est énorme. Cette constante progression a de quoi fortement inquiéter les vrais démocrates. Les fachos fâchés, pas tous fauchés, écrasent la concurrence dans beaucoup de contrées inattendues. Gageons que leurs élus participeront à cor et à cris aux empoignades délibératives de l'Assemblée nationale. Sans céder leurs parts aux Ciotti & Co ou aux braillard(e)s insoumis(es) qui leur feront concurrence.

 

Certains envisagent déjà une dissolution future de cette prévisible foire d'empoigne qui rendrait impotent le pouvoir législatif et risquerait d'aggraver le désintérêt des citoyens pour les élections. . Emmanuel Macron devra t-il se résoudre à jouer les René Coty comme décrit par l'agent OSS 117 : "Il est un petit peu fatigué mais enfin il va se ressaisir. Pour sauver la France.." ?.. Chiche !.. MB

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cela n'a pas tardé. Dès le lendemain du scrutin, la coalition de gauche a commencé à se chamailler. Aussitôt connu le résultat "décevant" de ses troupes (131 sièges), Jean-Luc Mélenchon a proposé de ne former qu'un seul groupe Nupes dans la future Assemblée. "Dès lors qu’il y a un seul groupe, sans aucune discussion possible, l’opposition s’appellerait Nupes", a-t-il expliqué devant le siège de La France insoumise à Paris. La réponse ne s’est pas fait attendre. "Il n’a jamais été question d’un groupe unique. Il y aura un groupe socialiste à l’Assemblée nationale" a déclaré le porte-parole du PS Pierre Jouvet. Le chef d’EELV, Julien Bayou, s’est voulu diplomate mais ferme : « On est complémentaires et nos forces seront plus efficaces à l’Assemblée nationale si nous existons grâce à quatre groupes plutôt qu’un seul". Même son de cloche chez les communistes : "Avoir un groupe propre est un des éléments de l’accord", a souligné Igor Zamichiei, numéro deux du PCF. Pas dupes, les trois partis minoritaires de la Nupes ont compris le but de la manoeuvre qui viserait à les faire passer sous les fourches caudines de LFI et ainsi à être complètement phagocytés par elle. 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

                                                                   Dessin de Urbs pour Sud-Ouest

                                                                Dessin de Urbs pour Sud-Ouest

                                                                  Dessin de Urbs pour Sud-Ouest

                                                                   Dessin de Urbs pour Sud-Ouest

 

 

 

 

 

 

                               Dessins de Foolz, Juin et Coco pour Charlie Hebdo ou Libération

 

 

 

 

 

 

                                                                                Relative..

                                                                     Dérapages incontrôlés ?..

                                                                                   72 < 246

                                                                            De profundis !..

                                                                               Sinistrose ?..

                                                        "Bon sang ! Mais c'était bien sûr !.."

                                                                     La victoire en chutant..

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog