D'excellents Français..

  • lepirelon

Au cours de ses quinze minutes d’allocution de fin d'année, Emmanuel Macron a multiplié les éloges et les remerciements. "Soyons fiers. Fiers d’être nous, les Français, la France", a-t-il déclaré. Egrenant ensuite l’histoire d’une douzaine de Français ordinaires: une infirmière, un éboueur, un entrepreneur, une libraire et d'autres aux "parcours exemplaires" qui "sont autant de boussoles pour l'avenir". Hommage rendu aux "milliers d’anonymes qui, engagés et solidaires, ont tenu notre pays dans l’épreuve" et à ceux que l'on a appelé les "premiers de corvée" qui se sont dévoués pour mener la "guerre" au Covid. En d'autres temps plus dramatiques, on aurait pu l'entendre chanter à l'unisson avec Maurice Chevalier: "Et tout ça, ça fait d'excellents Français !.." Sans ironie. 

 

Prenant sa part de responsabilité, il a ajouté: "J’ai pleinement conscience, par les décisions que j’ai eues à prendre, des sacrifices que je vous ai demandés". Mais aussi en justifiant son action: "Notre pays est l’un de ceux qui est le plus intervenu pour protéger et accompagner les jeunes, les travailleurs, les entrepreneurs. Ce "quoi qu’il en coûte", je l’assume car il a permis de préserver des vies et de protéger des emplois". Et en 2021, "quoi qu’il arrive", il a affirmé que le pays saura faire face aux crises sanitaires, économique, sociale, terroriste et climatique. Si l’épidémie "pèsera encore beaucoup sur la vie de notre pays, l’espoir est là, l’espoir vit, l’espoir grandit !." a t-il martelé.

 

L'espoir renait surtout grâce aux vaccins maintenant disponibles. A ce propos, Emmanuel Macron semble avoir entendu les critiques sur la stratégie vaccinale du gouvernement, jugée trop prudente et trop lente. Pour lui, pas question de "jouer avec la sûreté et les bonnes conditions dans lesquelles la vaccination doit se faire". Mais il ne laissera pas "pour de mauvaises raisons, une lenteur injustifiée s’installer. Chaque Français qui le souhaite doit pouvoir se faire vacciner. De manière sûre et dans le bon ordre en commençant par ceux qui présentent le plus de risques".

 

Quelques heures avant son allocution, le ministre de la santé, Olivier Véran, avait commencé à désamorcer la polémique en annonçant que les soignants de 50 ans et plus pourraient être vaccinés "dès lundi" et que des centres de vaccination ouvriraient en ville "avant le début février" pour commencer à vacciner les personnes âgées de 75 ans et plus, puis les 65 ans et plus. Façon d'avaliser un changement de stratégie en accélérant la procédure. Et notamment en prévoyant l'installation de "vaccinodromes" où l'on pourra se rendre en masse, sur rendez-vous. .

 

Pour 2021, Emmanuel Macron prévoit une "relance qui déjà frémit en France plus qu’ailleurs et qui va nous permettre, dès le printemps, d’inventer une économie plus forte, tout à la fois créatrice d’emplois, plus innovante, plus respectueuse du climat et de la biodiversité et plus solidaire. Préparons dès aujourd’hui ce printemps 2021 qui sera le début d’un nouveau matin français" dit-il.

 

Conclusion:

"L’espoir vit dans la liberté que nous retrouverons, dans la force de notre culture, de notre art de vivre à la française. Que 2021 soit une année heureuse et une année utile pour notre pays !". .

 

Il va sans dire que ces souhaits seront validés par les Français s'ils sont suivis d'effets concrets..  MB

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                                           Faites vos jeux !..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog