Les mouches du coche..

  • lepirelon

En cet insolent printemps qui prend les atours d'un début d'été, la nature débarrassée des nuisances anthropiques s'en donne à cœur joie pour se renouveler et s'épanouir. Les lilas et les glycines rivalisent d'abondantes grappes violines. Les tulipes écloses dressent leurs calices chamarrés. Les roseraies sont en fête et diffusent leurs arômes. Les espèces animales s'adonnent à une fantasia sans retenue. Les hirondelles tournoient à en perdre la tête dans leur ivresse à chasser les insectes. Ceux-ci goûtent à un air assaini comme jamais depuis longtemps. Retour au jardin d'Eden ?..

 

Si l'on peut se réjouir de la renaissance des abeilles pour les amateurs de miel, il en va autrement d'une autre catégorie d'arthropodes, allégorisés en son temps par Jean-Paul Sartre: les mouches. Celles-ci vivent une débauche inespérée et s'infiltrent dans les logements par les fenêtres grandes ouvertes. Même en l'absence de tout bétail voisin, elles semblent proliférer. Issues d'un hiver clément et d'une atmosphère dépolluée. Elles n'en restent pas moins synonymes de nuisance. Grave.

 

La Fontaine écrivit une fable métaphorique "Le coche et la mouche" où l'insecte qui assaille les chevaux symbolise certains humains qui s'agitent à tout-va, perturbent le travail des autres et les abreuvent de leurs conseils sans utilité. Chacun de nous a pu croiser au moins l'un d'eux durant sa vie. Mais il semble qu'actuellement les cas d'espèce se multiplient. Face à la crise du coronavirus, beaucoup d'experts auto-proclamés ont surgi et ne sont pas avares de critiques ou d'avis tranchés sur la gestion de la pandémie. Une pléthore d'adeptes de la tribu des Yaka et des Fokon  a émergé.

 

Le premier d'entre eux, bien sûr, est le désormais célèbre professeur Raoult de l'Institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille. Depuis qu'il a publié une "étude" tendant à prouver que l'administration de l'hydroxychloroquine à des patients infectés par le Covid-19 pourrait les débarrasser de la charge virale, il est devenu l'objet de violentes controverses chez les uns et d'adulation effrénée chez les autres. Les premiers, dont beaucoup de médecins, contestent le sérieux de ses essais ignorant les effets collatéraux du remède et la présence de groupes-témoins. Les seconds, séduits par son discours, prêts à le défendre mordicus au-delà de toute raison, le présentent comme le Dr Miracle, vilipendé par les "élites" médicales et politiques parisiennes. Sur fond de "complot" ourdi par des laboratoires pharmaceutiques voulant monnayer leurs molécules.

 

Malgré tout, il faut bien avouer que Didier Raoult a, lui-même, tressé les verges pour se faire battre. Dans un premier temps, il a nié l'éventualité d'une pandémie et tourné en ridicule les lanceurs d'alerte qui "s'affolent pour trois morts en Chine". Ensuite, il a affirmé que l'épidémie serait rapidement maîtrisée car elle ferait "moins de morts que les accidents de trottinette"(!). D'où, d'après lui, l'inutilité du confinement. Ensuite, il a décrété que cette épidémie serait "très simple à guérir", grâce à sa méthode basée sur l'administration de la chloroquine associée à un antibiotique fort.

 

Quant à ceux qui ont osé mettre en doute les résultats de ses "essais", il rétorque: "Les médecins qui me critiquent ne sont ni dans mon champ ni dans ma catégorie de poids". En toute modestie. Il jette aussi l'opprobre sur le Conseil scientifique présidé par Jean-François Delfraissy, immunologiste réputé ainsi que ses collègues virologues reconnus. Sans parler de Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel pour sa découverte du virus du sida. Qu'à cela ne tienne ! Il semble s'être enfermé dans sa tour d'ivoire, se posant en victime d'un complot et jouissant de la ferveur de ses admirateurs confis en dévotion auxquels il s'adresse par vidéos, tel le gourou d'une nouvelle secte new-age.

 

A cela s'ajoute un contexte politico-culturel. Cet épisode réveille l'antagonisme anti-élites dans le prolongement de l'action des "gilets jaunes" mais aussi la rivalité province-Paris particulièrement vivace chez les Marseillais. Pas seulement autour du football. C'est tout le Midi qui s'identifie au combat du Pr Raoult qui bénéficie aussi d'appuis politiques. Du président de la région Paca Renaud Muselier, médecin, à Christian Estrosi, le motodidacte maire de Nice, à Eric Ciotti qui fait feu de tout bois, surtout le plus vermoulu, pour mettre en cause l'action gouvernementale. A droite, toute !..

 

Quand ce n'est pas l'extrême-droite, féconde en ces terres, qui s'en mêle. La Walkyrie du Ramassis national n'a de cesse que de critiquer "l'amateurisme" et les "mensonges" du gouvernement. Elle a aussi jugé "de bon sens" de se demander si le virus n'a pas "échappé d'un laboratoire". Ajoutant ainsi sa pierre au complotisme ambiant diffusé par les réseaux sociaux. Tout en  confortant les soupçons de ses électeurs qui voient le mal partout et croient dur comme fer à cette hypothèse.

 

Côté gauche, on ne peut échapper aux philippiques contre le pouvoir de Jean-Luc Mélenchon et de son trio infernal de séides: Alexis Corbière, Adrien Quatennens, François Ruffin. Et pour faire bonne mesure, Eric Coquerel. Plus proches des Marx Brothers que des Trois Mousquetaires. Sans oublier   Danièle Obono, dite Zouzou la twitteuse, répandant sa seum (rancœur) à tout bout de champ.  Quand Emmanuel Macron parle de planification ou de revalorisation des petits salaires, le député Adrien Quatennens jubile presque : "Beaucoup d’acteurs de la vie politique utilisent désormais des mots qui font écho à nos propositions. Je vois qu’il y a une sorte de mélenchonisation des esprits". Il n'est pas interdit de rêver. Comme quoi, tous les virus sans vaccin ne s'appellent pas Covid..

 

Chez les Verts, on prêche pour un "Grenelle du monde d'après" réunissant partis, syndicats et ONG. Ce qui leur vaut une fin de non-recevoir du Lider Maximo des Z'insoumis qui les accuse de vouloir participer à un gouvernement d'union nationale sous la férule macronienne. Julien Bayou, secrétaire national lui répond vertement: "Notre projet est plus ambitieux, et c’est, je le pressens, la raison pour laquelle tu nous poursuis de ta mauvaise foi. Tu nous vois, à raison, comme des concurrents sérieux. Tu fais de la division permanente le moteur de ton renforcement politique.  Ce faisant, tu creuses à belle pioche le tombeau de l’alternative que tu dis appeler de tes vœux. Insoumises et insoumis, rompez les rangs !.. Cessez de répéter les arguments bilieux que nous devons subir ad nauseam. Finissez-en avec l'acharnement de meute en ligne qui vire au pilonnage des journalistes ou militant-es qui ont le malheur de vous déplaire. Votre révolte vaut mieux que ça".   "Enlevez, c'est  pesé ! Faut-il vous l'envelopper ?.." Voilà Sa Majesté des Mouches arrosée au Flytox..

 

Toutes ces piqûres d'insectes ne semblent pas faire mouche et perturber l'attelage du  pouvoir qui va bon train en parant au plus pressé. Concentré sur la crise sanitaire et l'ampleur de la tâche pour sortir de l'épreuve. Questions de vie ou de mort. Les chiens aboient, la caravane passe.. MB

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans la série: Pour ça, on attend toujours le vaccin, on note les réactions de certains internautes, et pas des moindres, à l'intervention télévisée d'Emmanuel Macron. Ceux-ci se sont plus attachés aux apparences qu'au fond pour provoquer une nouvelle polémique. Ainsi de Jean Messiha, un proche de Marine Le Pen: "J'ai revu l'allocution présidentielle de Macron. Comment diable Macron peut-il être aussi bronzé alors qu'il est censé être en confinement ?". Ou d'anonymes: "A croire qu'il est parti en vacances". Mais aussi de Marion Cotillard, l'actrice qui donnait crédit aux théories complotistes sur l'attentat du 11 septembre 2001: "Mais tellement bronzé le gars, c'est abusé!!"(sic). Elle est pourtant bien placée pour savoir que le maquillage peut faire des miracles sur un visage ingrat. Sans parler de Photoshop..

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

                                                                                Fresque à Paris                                                              

 

 

                                             A consommer avec beaucoup de modération !..

 

 

                                                                                                           PAPA !..

                                                                             Le Fou du roi ?.. 

                                                                    Le chef a toujours raison !..

                                                               Tu les aimes, mes tweets ?..

                                                                     Hasta la victoria siempre !..

                                                                Toujours confinés par nature..

                                                               Rendons grâce à Saint Raoult !..

                                                                           A corps et à cris..

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog