Burn-out..

  • lepirelon

Mais qu'arrive t-il à la Macronie ? Quel vent mauvais lui fait elle accumuler les sorties de route ? Maladresses, bévues et incartades se succèdent depuis quelques temps: ça cafouille et ça bafouille à tout va. Donnant l'image d'un bateau ivre. Certains esprits avisés y diagnostiquent du surmenage - voire du burn-out - chez certains ministres et leurs cabinets ainsi que chez les parlementaires LREM les plus assidus, abonnés aux séances de nuit. On le serait à moins, vu le marathon législatif imposé depuis trois ans bientôt. Les réformes se sont succédées à un train d'enfer. Sans trêve ni repos.

 

Alors, voyons ce qui ne va pas ! Eh bien, docteur, vous savez que nous essayons de faire passer une réforme "systémique" des retraites qui est fortement contestée par certains syndicats qui n'ont de cesse que de faire capoter ce projet. Depuis des semaines, ils organisent des manifestations qui parfois dégénèrent en exactions. Notre police y répond violemment, quelquefois exagérément.        Il faut l'avouer. Une grande partie de l'opinion nous désapprouve. De plus, le Conseil d'Etat vient de critiquer certaines mesures du texte et la méthode pour l'imposer. Sans ménagement. Fâcheux !

 

Ensuite, il y a eu La guerre des égos pour se présenter aux élections municipales. Particulièrement à Paris et à Biarritz où deux candidats de La République en marche voulaient se présenter l'un contre l'autre. Le problème a été résolu à Biarritz avec le désistement forcé des deux rivaux. Mais il subsiste à Paris où le vilain Villani ne veut rien entendre et maintient sa candidature contre le postulant désigné: le grivois Benji Griveaux. Au risque de faire réélire la pasionaria andalouse honnie. 

 

Comble de malchance, ces jours derniers, est survenue l’affaire Mila, du nom de la lycéenne iséroise déscolarisée et menacée de mort sur les réseaux sociaux après avoir qualifié l’islam de "religion de haine", suite à des attaques personnelles dégradantes. Interrogée ex abrupto sur ces faits, la garde des Sceaux dit alors que "l’insulte à la religion, c’est évidemment une atteinte à la liberté de conscience". Affirmation aussitôt condamnée par l'opposition de droite et au-delà qui y a vu le rétablissement "d'un délit de blasphème". La ministre a dû faire son mea culpa le lendemain, et      reconnaitre qu’elle n’avait "pas à dire ça". Confusion mentale, incompétence ou fatigue matinale ?

 

Le plus dur reste à venir. Tout est parti d’une proposition de loi déposée par le député UDI-Agir Guy Bricourt : celle de faire passer de cinq à douze jours le congé accordé aux parents lorsqu’un de leurs enfants décède. Les députés LREM votent plutôt le retour à cinq jours, possiblement étendus par le don de RTT. Muriel Pénicaud s’en mêle : "Est-ce normal que ce soit la petite entreprise qui paie à 100 % et pas la solidarité nationale?". Aussitôt, indignation générale, de La France insoumise au Medef. Devant le tollé, Emmanuel Macron a demandé lui-même au gouvernement de "faire preuve d’humanité". D'après Le canard enchaîné, il aurait déclaré à ses conseillers: "Le cirque, c’est plaisant pour les enfants mais, en politique, c’est détestable ! Il est temps que ça s’arrête. Ce qui a été fait sur le congé parental en cas de deuil est une honte. Ne pas voir l’inhumanité d’une telle    décision, c’est avoir le sens politique d’une palourde". A bon entendeur !.. Retour à la case départ..

 

Comme si cela ne suffisait pas, la même semaine, il a fallu encore encaisser la suspension par le Conseil d'Etat de trois dispositions de la circulaire Castaner sur les listes aux élections municipales: 1) l’attribution d’une couleur politique uniquement dans les communes de plus de 9000 habitants, accusée de gonfler les résultats de LREM aux municipales; 2) La création d’une nuance "divers centre" pour les listes simplement soutenues, et non investies, par le parti présidentiel et ses alliés ; 3) Le classement en "extrême droite" de Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan. Il a donc fallu revoir la copie et manger son képi pour le ministre de la police. Le polisson !..

 

Vous comprenez, docteur, que tout cela ressemble à une forme de harcèlement. De quoi perdre le sommeil. En effet, vous semblez surmené. Mais, à ce qu'on m'a dit, vous aurez l'occasion de vous reposer bientôt: on prévoit un remaniement ministériel après le résultat des municipales. Un autre "mouvement du 22 mars" ? Comme en 68 ?.. Ne parlez pas de malheur, ça suffit comme ça !.. MB

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Etrange paradoxe: "en même temps", on reçoit de meilleures nouvelles sur le plan économique. Le chômage continue de baisser à 8,2 % de la population active, plus forte baisse depuis 2007. L'emploi industriel est resté en hausse en 2019 avec 30 000 créés. Selon une étude récente, la France reste aussi le pays européen attirant le plus d'investissements étrangers en matière d'implantations ou d'extensions de sites industriels. Bonus dans les services, les 3000 emplois bancaires délocalisés de la City londonienne pour cause de Brexit. Le pouvoir d'achat se maintient ou progresse grâce aux réductions d'impôts bénéficiant à la classe moyenne. "C'est la preuve que les réformes engagées produisent des dividendes" se réjouit-on côté pouvoir. Malgré tout, cela ne correspond pas au ressenti de l'opinion. De même, le fait que la réforme des retraites garantirait une pension minima de 1000 € pour les catégories défavorisées (agriculteurs, salariés précaires) ou que les salariés gagnant plus de 10 000 € mensuels verront leur retraite limitée à 6000 €, cela "n'imprime pas". Va comprendre, Charles !..

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cependant, une étude de l'OFCE (le centre d’études macroéconomiques de Sciences-Po) vient nuancer ces bons chiffres. Selon elle, les principales mesures fiscales qui vont s’appliquer à partir de cette année (baisse de 5 milliards d’euros d’impôt sur le revenu, suppression du dernier tiers de la taxe d’habitation pour 80% des foyers et défiscalisation des heures supplémentaires) auront un effet positif sur le niveau de vie de 70% des ménages. Les 5% des Français les plus pauvres devraient voir leur niveau de vie se réduire d’environ 240 euros par an sous l’effet des baisses de leur allocation logement et de la réforme de l’indemnisation du chômage. Par contre, les 5% les plus riches devraient voir au total leur revenu grimper de 2 905 euros par an sur la période 2018-2020. Ces estimations sont contestées par Bercy qui reproche à l'OFCE de ne pas prendre suffisamment en compte la prime d'activité versée aux salariés les plus modestes, la complémentaire santé solidaire et les mesures du plan pauvreté. "Les plus modestes sont bien les premiers bénéficiaires des créations d’emploi et de la baisse du chômage", fait valoir crânement le ministère de l’Economie. "C’est la meilleure façon de lutter contre la pauvreté". Assurément. Personne ne dira le contraire.

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Comme il faut toujours finir sur une bonne nouvelle, on en a reçu une qui concerne quelqu'un qui ne semble pas souffrir d'une baisse de son pouvoir d'achat. Il s'agit d'Eric Drouet, le camionneur chômeur ex-leader emblématique des gilets jaunes. Il vient de publier une vidéo où il exhibe sa dernière acquisition: une Jaguar de 400 ch. achetée d'occasion 9500 € qu'il envisage de booster. Si l'on sait que le moteur V8 consomme au bas mot 12 à 15 litres aux 100 km, il est piquant de se souvenir qu'au départ, la revendication première des gilets jaunes s'était focalisée sur l'opposition à la taxe carbone incluse dans le prix des carburants. Celui pour qui Jean-Luc Mélenchon exprimait sa "fascination" face à la "détermination" avec laquelle il menait sa "révolution citoyenne" et "le combat pour libérer notre pays des chaines de l’argent roi" ne serait-il qu'un adepte du: "Faites ce que je dis mais pas ce que je fais" ? Tout ça pour ça ?.. Quand les citrouilles rêvent de devenir carrosse..

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

                                                                    En marche ou grève ?..

                                                       Sinon, je vote pour Poutou !..

                                         "La misère serait-elle moins pénible au soleil ?.."

 

 

 

 

 

 

 

                                          Plus dure sera la chute ? Mais elle sait encaisser ..

 

                                             "Merci de m'avoir soutenu après mon faux-pas !.."

                                      "T'en fais pas ! Des gaffes, j'en fais plein, moi aussi !.."

 

                                                                      Manu les biscottes !..

                                                                     Les antipodistes biarrots..

 

                                      "C'est trop inhumain. Vivement le retour au Havre !.."

                                  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog