L'étoile du Berger..

  • lepirelon

Alors, y aura t-il trêve ou pas trêve à Noël ? Les trains rouleront-ils dans nos vertes campagnes ou bien faudra t-il rester à la maison et se contenter d'un buffet froid aux chandelles s'il prenait l'envie à certains de couper le jus au moment propice ?.. Il reste une semaine pour en avoir le cœur net. Tout dépend des entrevues menées en coulisse entre le gouvernement et les syndicats. La position d'un homme parait déterminante. C'est celle de Laurent Berger qui a vu son étoile briller après l'annonce sur l'âge pivot et sa décision de participer à la manif du 17 décembre pour marquer son opposition à cette mesure "paramétrique".

 

Beaucoup d'observateurs n'ont pas compris l'entêtement d'Edouard Philippe à imposer cet "âge d'équilibre pour partir" afin de combler les déficits des caisses retraite de la Sécu. Aggravant ainsi la contestation de la refonte du système. Est-ce une façon de semer la discorde pour récolter un compromis ? Un os à ronger pour entamer les négociations ? En tout cas, une pomme de discorde. Les uns (CGT, FO, Sud) la refusent en bloc, opposés à la retraite à points. Les autres (CFDT, CFTC, Unsa) sont-ils prêts à la négocier pour correspondre à l'âge réel actuel de départ à la retraite: 62,5 ? L'avenir de la réforme en dépend si le gouvernement efface "la ligne rouge" décriée par L.Berger.

 

Au moment où nous écrivions ces lignes, l'Elysée faisait savoir qu' "une amélioration est possible autour de l’âge pivot". Ajoutant: "Le président n’abandonnera pas le projet. Il ne le dénaturera pas mais il est prêt à l’améliorer par le truchement des discussions avec les syndicats et au sein des établissements clé que sont la SNCF et la RATP". Ce qui pourrait débloquer la situation et les négociations à venir. D'autant qu'après la démission forcée de Jean-Paul Delevoye - dit Hercule et les treize travaux - un nouvel interlocuteur a été nommé: Laurent Pietraszewski (à vos souhaits !.) bénéficiant d'un a priori favorable: député "fin connaisseur des questions sociales et du système des retraites".

 

Alors que, dans le même temps, le taux de grévistes à la SNCF tombe à 13,6 % mais 65,6 % des conducteurs en grève, la ministre des transports et le PDG de la SNCF assurent que tous les voyageurs qui ont des places réservées pourront avoir un train pour le week-end de Noël. Même si l'intersyndicale CGT, FO, FSU et Solidaires refuse le principe d'une trêve de Noël "jusqu’au retrait” du projet de réforme des retraites du gouvernement. Et appelle à une nouvelle mobilisation le 9 janvier. Reste à savoir si, comme à l'accoutumée, le nombre des manifestants sera compté en "Francs lourds" ou en "anciens Francs", passant ainsi du simple au double. Cela pourrait changer la donne.

 

Passerons-nous Noël au balcon à regarder le défilé et à revoir "Le train sifflera trois fois" ?.. MB

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

                                                                         Les frères Pétard ?..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog